Accueil | Publications | PGP Key

TUTORIEL RASPBERRY PI : INSTALLATION KODI OSMC

Publié le 30 avril 2016

Parmi les utilisations du Raspberry Pi, la station multimédia Kodi OSMC est relativement intéressante car elle ne demande que peu de matériel, est très utile et montre une bonne idée de ce que peut faire ce micro-ordinateur surpuissant.

Nous faisons donc appel à Kodi OSMC (Open Source Multimedia Center), anciennement connu sous le nom de XBMC, une distribution basée sur Debian dont je suis très satisfait.

Matériel nécessaire :

Etape 1 : préparation de la carte SD bootable

Commencez par télécharger la distribution OSMC la plus récente. Cela doit être une image disque pour le Raspberry Pi.

Une fois le téléchargement du fichier img.gz effectué, ouvrez l’archive afin d’en extraire le contenu.

Insérez votre carte SD sur l’ordinateur. Nous allons commencer par identifier où elle se trouve sur le système :

sudo fdisk -l

Repérez le chemin qui commence par /dev/ et correspond à votre clé, pour ensuite démonter le secteur d’amorçage de la clé. Dans mon cas :

sudo umount /dev/sdb1

Toujours dans le terminal, entrez la commande suivante :

sudo dd if=/chemin/du/fichier.img of=/dev/sdb

En remplaçant /chemin/du/fichier.img par le chemin de votre image disque (vraisemblablement dans /home/user/downloads).

Etape 2 : Installation de Kodi OSMC

Une fois votre carte SD prête, branchez tout le matériel, y compris le clavier, et allumez votre Raspberry. L’installation est assistée par OSMC, vous devez choisir votre langue, la configuration du claver, etc.

Je vous recommande de renseigner les paramètres WiFi dès le début, afin de lancer les mises à jour. Vous avez la possibilité de pouvoir vous connecter en SSH à votre station multimédia, à vous de voir si vous jugez cela utile.

Une fois l’installation terminée, votre media center est prêt ! Enfin, presque, il reste quelques ajustement pour profiter pleinement.

Etape 3 : Ajouter de la musique, des films et des images

Kodi permet différents contenus, que l’on peut stocker en local sur la carte SD – d’où l’intérêt d’avoir une carte assez spacieuse.

Lorsque vous insérez votre carte SD sur votre ordinateur, vous verrez dans /home/osmc/plusieurs dossiers destinés à contenir des images, de la musique, des films et des séries télé.

Alors oui, 16 Go c’est assez peu pour contenir toute votre médiathèque, mais sachez que c’est possible de le faire – pratique pour montrer les photos de vacances.

L’intérêt de remplir ces dossiers, c’est que Kodi va rechercher automatiquement les informations de vos fichiers, telles que l’affiche du film, un résumé, le casting, etc.

Vous pouvez également gonfler votre bibliothèque en renseignant le chemin vers votre serveur local – si vous n’en avez pas, une clé USB sur la box fait très bien l’affaire. Pour cela, allez dans les Paramètres pour indiquer le chemin vers le serveur.

Etape 4 : Les extensions

Kodi, c’est bien. Avec des extensions, c’est mieux. Les extensions sont l’équivalent des applications sur smartphone, elles permettent d’avoir accès à tout un tas de contenus divers et variés : Youtube, France TV Pluzz, Arte+7, des chaînes étrangères, des centaines de radios, etc.

Par défaut, Kodi dispose de quelques dépôts d’extensions, mais si vous souhaitez faire les choses en bien, il faut vous diriger vers Super Repo. Je vous renvoie vers le tuto très bien fait du site officiel de Super Repo.

Vous pouvez également installer des extensions en les téléchargeant depuis un site, puis en les copiant sur votre carte SD ou via votre serveur.

Etape 5 : La télécommande

C’est un peu dommage d’avoir monté un super media center mais d’occuper un des ports USB pour un clavier filaire digne du 2ème millénaire.

Si vous disposez d’un smartphone Android, il existe plusieurs applications de télécommande pour votre media center.

Yatse est sans conteste la meilleure d’entre elles, en particulier si vous utilisez votre media center surtout pour lire de la musique, puisqu’elle transforme votre smartphone en écran de contrôle total.

Pour ajouter un media center, vous n’avez qu’à lancer une recherche automatique, Yatse va détecter Kodi et pré-remplir les champs.

Via l’application, vous pouvez naviguer dans votre bibliothèque, qu’elle soit en locale ou sur un serveur, et contrôler les extensions.

Voilà, c’est à peu près tout ce qu’il est nécessaire de savoir sur Kodi et Yatse. N’hésitez pas à fouiller les paramètres, ils sont très complets et permettent de customiser totalement l’interface (entre autres).